Le maire MPF d’Orange veut interdire le voile islamique dans sa commune

Le maire d’Orange Jacques Bompard, ex-Front-National, et adh_rent du Mouvement pour la France (MPF) a sollicit_ le p_fet du Vaucluse en vue de “l’interdiction du port du voile islamique” dans sa commune, dans un courrier rendu public mercredi. “J’ai l’honneur par la pr_sente de solliciter les serices de la pr_fecture afin d’_tudier en commun la mise en place sur la commune d’Orange, et notamment dans les _tablissements publics, d’une interdiction du port du voile islamique et autres tenus apparent_es”, _crit le maire d’Orange dans cette lettre adress_e au pr_fet du Vaucluse. La pr_fecture a indiqu_ mercredi _ l’AFP qu’elle ne commentait pas “par principe, les rapports entre _lus et le pr_fet, y compris par voie de presse”. Dans sa lettre, M. Bompard qui a adh_r_ au MPF en d_cembre 2005, apr_s son exclusion du bureau politique du FN, estime qu’il ‘appartient au maure d’une commune, d_mocratiquement _lu par les citoyens, et au repr_sentant de l’Etat dans un d_partement, d’agir en concertation afin d’enrayer ce qui constitue une v_ritable atteinte aux principes de la R_publique fran_aise, _ la dignit_ des femmes et aux coutumes de notre pays”. “Or, ce n’est pas _ la France de s’adapter au voile islamique (…). Ce sont aux tenants de ces traditions religieuses de s’adapter _ la France, _ la R_publique, aux lois et coutumes fran_aises”, _crit encore l’_lu vauclusien.

The Mayor of Orange wants to forbid the Islamic veil in his community

Mayor of Orange Jacques Bompard, a memeber of the Movement for France and an ex-Front National, queried about the legal possibility of the prohibition of the Islamic veil in his community, in a letter made public Wednesday. “I have the honor of soliciting the services of the prefecture in order to study together the possibility of a prohibition of the Islamic veil in the community of Orange and especially our public establishments,” wrote the mayor. “It is not the responsibility of France to adapt to the veil… It is the responsibility of adherents to these religious traditions to adapt to France, to the Republic, to the French laws and customs,” he continued.