Denmark: Danish Prime Minister Anders Fogh Rasmussen pleased to hear Muslim leaders condemn terrorism

Danish Prime Minister Anders Fogh Rasmussen was pleased Tuesday to hear Muslim leaders condemning terrorism clearly, at the end of a meeting with 22 Imams and representatives of Muslim associations. This meeting at the residence of Mr. Rasmussen in Marienborg was convened to discuss the means of preventing extremism following the terrorist attacks from last July 7th in London. It falls under a series of dialogues initiated by the chief of the social democrat government preceding Rasmussen after the terrorist attacks of September 11 2001 in the United States. {(continued in French)} Le Premier ministre danois Anders Fogh Rasmussen s’est f_licit_ mardi de voir des responsables de la communaut_ musulmane condamner clairement et sans _quivoque le terrorisme, _ l’issue d’une r_union avec 22 imams et repr_sentants d’associations musulmanes. Cette r_union, _ la r_sidence de M. Rasmussen (lib_ral) _ Marienborg, a _t_ convoqu_e pour discuter des moyens de pr_venir l’extr_misme dans la population musulmane _ la suite des attentats terroristes du 7 juillet dernier _ Londres qui ont fait 56 morts. Elle s’inscrit dans une s_rie de dialogues initi_e par le chef du gouvernement social-d_mocrate pr_c_dent Poul Nyrup Rasmussen apr_s les attentats terroristes du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis. “C’_tait une r_union positive o_ les participants autour de la table ont pris vigoureusement, clairement et sans _quivoque leurs distances vis_-vis de toutes les formes de terrorisme” a d_clar_ le Premier ministre sur la cha_ne nationale TV2. Il a jug_ _galement “constructif” que les imams ayant particip_ _ cette r_union aient affirm_ qu’ils avaient une responsabilit_ pour assurer que les jeunes d’origine immigr_e ne soient pas attir_s par des groupes fanatiques et extr_mistes”. M. Rasmussen a estim_ par ailleurs “essentiel de ne pas g_n_raliser, dans le d_bat public, et de consid_rer l’islam en tant que religion comme un probl_me et les musulmans comme des terroristes potentiels”. Rappelant que c’est “uniquement une minorit_ de groupes fanatiques qui commet les actes terroristes”, il a soulign_ que “la plupart des musulmans veulent vivre pacifiquement et contribuer positivement _ la soci_t_ dans laquelle ils vivent”. Trois parlementaires danois d’origine musulmane, les seuls d_put_s invit_s, ont boycott_ cependant cette r_union. Kamal Qureshi du parti socialiste du Peuple (opposition) a d_clar_ _ l’AFP que le Premier ministre danois, “contrairement _ d’autres responsables europ_ens comme (son homologue britannique) Tony Blair, m_le religion et politique et invite uniquement les musulmans pour parler de terrorisme, mettant ainsi _ l’index un groupe d_termin_ de la population”. Il s’est d_clar_ “_tonn_ qu’on l’invite non en tant que d_put_, mais en tant que musulman, et qu’on n’ait pas convoqu_ _galement des repr_sentants de mouvements d’extr_me droite, comme le responsable de Radio Holger qui avait appel_ _ chasser les musulmans d’Europe, et au besoin d’exterminer les radicaux”.