Hizb ut-Tahrir, a Muslim political party, accused Tony Blair of trying to censor Muslims

The decision by the UK government in august to ban the party along with the group Al Mouhadjiroun was declared an attempt to eliminate political opinions in the Muslim community by Imran Waheed, the leader of the party in Great Britain. The calls came at a meeting of 800 people in London. The group promised to fight the ban. Le Hizb-Ut-Tahrir Accuse Blair De Censurer Les Musulmans Le Hizb ut-Tahrir, un parti islamiste en ligne de mire _ Londres depuis les attentats du 7 juillet et menac_ d’interdiction a accus_ Tony Blair dimanche de vouloir censurer la communaut_ musulmane britannique en la privant de son droit d’expression. La d_cision annonc_e par le Premier ministre britannique le 5 ao_t d’interdire le Hizb ut-Tahrir et le groupe Al Mouhadjiroun est “un mouvement destin_ _ interdire toute opinion politique au sein de la communaut_ musulmane”, a estim_ dimanche Imran Waheed, le leader de ce parti en Grande-Bretagne, lors d’un meeting r_unissant pr_s de 800 personnes au centre de Londres. “Il s’agirait d’une s_rieuse erreur” a insist_ M. Waheed, pr_cisant que le Hizb ut-Tahrir entendait “poursuivre toutes les voies l_gales” pour lutter contre cette interdiction et s’estimant “confiant” dans l’issue de ce combat. Le 5 ao_t, dans un discours marquant un net changement de ton par rapport au “Londonistan”, le label attribu_ aux militants islamistes extr_mistes install_s dans la capitale britannique depuis des ann_es, Tony Blair avait annonc_ un “changement des r_gles du jeu”. Il avait notamment annonc_ son intention de faire interdire le Hizb ut- Tahrir et l’organisation Al Mouhadjiroun. Fond_ en 1953 par un religieux palestinien de J_rusalem, Takieddine al-Nabahani, le Hizb ut-Tahrir ou Parti de la lib_ration islamique (PLI) s’est d_velopp_ dans plusieurs pays arabes et est la plus active des formations islamistes radicales en Asie centrale. Sa branche britannique a _t_ dirig_e jusqu’en 1996 par cheikh Omar Bakri, avant que celui-ci parte pour divergences d’opinion et cr?_ Al Mouhadjiroun. R_affirmant la totale opposition du Hizb ut-Tahrir _ la violence et au terrorisme, Imran Waheed a soulign_ dimanche que son parti avait condamn_ les attentats du 11 septembre 2001 _ New York, comme ceux du 11 mars 2004 _ Madrid et du 7 juillet 2005 _ Londres. Lors de son meeting dimanche, le Hizb ut-Tahrir a _galement tent_ d’expliquer en quoi “un Califat islamique serait le seul Etat capable de s’opposer aux injustices de l’imp_rialisme et du capitalisme global” dans le monde musulman. Selon la d_finition de Imran Waheed, le Califat serait un r_gime politique diff_rent des d_mocraties occidentales en ce sens que ce r_gime ne permettrait pas “aux politiques publiques d’_tre influenc_es ou dirig_es par les _lites du monde des affaires ou les multinationales”. Imran Waheed a insist_ sur le fait que le PLI n’avait aucune intention d’imposer le Califat en occident.